Une piqûre de rappel, ne fait jamais de mal.

Je suis tombé par hasard sur le dernier message que j’ai envoyé à K. C’est une petite perle que je ne peux pas m’empêcher de partager avec vous tellement j’en étais, et j’en suis toujours, fier.

« Tu vois, j’ai un peu l’impression de passer pour le méchant de l’histoire. Celui qui a supprimé son ex de sa vie dès lors la rupture annoncée. Celui qui, après coup, a tenté de faire marche arrière. Celui qui a des tords mais qui ne les accepte pas. Cette rupture a été une bonne chose. Je me suis remis en question. Et j’en viens à la conclusion que je n’ai absolument rien à me reprocher, ou que très peu. J’ai encore en tête quelques phrases que tu as pu me dire dans ton dernier message, comme « je ne t’en veux pas ». En même temps, soyons honnête, tu n’as pas grand chose à me reprocher. Je t’ai donné toutes les cartes. Alors oui, il y a eu mes doutes mais ils ne sont pas venus de nul part. C’était toi, toujours toi, encore toi. Il y a aussi le « je t’ai aimé » qui me fait beaucoup rire aujourd’hui. Faut arrêter de se foutre de la gueule du monde, on ne peut pas aimer ou ne plus aimer quelqu’un en deux jours. Enfin, pour aimer quelqu’un, il faudrait déjà moins s’aimer soi même.

J’en parlais avec S., elle m’a fait rire. A croire que je suis vraiment extralucide. Elle m’a rappelé ce que j’ai pu lui dire en juin, que certes tu venais ici, mais que j’avais peur que ca ne dépasse pas le mois entre nous. Que tu allais avoir les yeux qui allaient se mettre à briller devant la nouveauté. Ici, ce n’est plus chez nous, c’est sur. J’avais donné un mois, j’étais peut être trop optimiste.

J’ai aussi effleuré l’idée qu’on reste en contact, même que l’on devienne ami, pourquoi pas. On a passé de bons moments ensembles, je ne pourrais pas le nier. Étonnement, malgré ce que tu as déjà pu me reprocher, non, je ne garde pas contact avec tous les mecs avec qui j’ai couché. Il y a F, c’était facile, ce n’était qu’un plan, ce que tu n’étais pas. Il y a Y aussi, qui est devenu un bon ami, malgré les sentiments que j’ai pu avoir pour lui à une époque. Alors pourquoi pas toi ? Non. Il y a quelque chose qui ne colle pas. Que cela soit qu’un plan ou même une histoire d’amour, dans les deux cas, j’ai été traité avec respect du début à la fin. Ce que que tu n’as pas su faire, et j’en ai des exemples à la pelle. Je te revois encore sur gayromeo au début de notre relation, mon dieu, ça aurait du me mettre la puce à l’oreille. J’aurais du partir en courant. Et bien sur, quand on commence quelque chose, autant finir de la même façon. A ton avis, pourquoi je t’ai supprimé de partout ? Sérieusement ? Tu imagines ma réaction quand, à peine 30 minutes après notre dernier coup de téléphone, on m’envoie un message pour me demander si c’est normal que tu sois sur Hornet tout sourire ? Et après tu oses me dire que tu étais anéanti ? Que tu m’aimais ? J’ai trouvé ça tellement minable. Et ton dernier message… Tellement hypocrite. Mais j’y ai cru, parce que je t’aimais, parce que j’avais de l’estime pour toi, je pensais que tu étais un gars bien. Avec tout ce que tu avais pu me dire en Corse, ça ne pouvait pas être que du vent. Et bien si. Merde, je ne peux qu’en rire. Tu as tout balayé en deux jours. Qu’est ce que j’ai pu être con. Et je t’en ai voulu de m’avoir dit tout ça, d’avoir fait des promesses en l’air.

A ce moment la, tu dois vraiment te dire que j’ai un problème. Que je dois vraiment être désespéré pour t’écrire ce message. Et bien… Non. Il n’y a plus de colère, ni de rancune. Peut être encore un peu de déception, je te l’accorde. Mais j’avais comme un goût d’inachevé. Un besoin d’éclaircir les choses pour mettre un point final à tout ça. Mettre fin à dix mois que tu as su rendre insignifiants. Sur ce, je te fais des bisous quand même. Amuse toi bien. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s